samedi 23 juillet 2011

Des clips qu'ils sont biaing!

2009, il y a une chanson à laquelle j'avais plus qu'accroché. Non pas que la chanson soit exceptionnelle en soi. Surtout que l'artiste en question, c'est Charlotte Gainsbourg. Avec Beck à la rescousse. Mais c'est surtout du clip dont je m'étais entiché à la folie. Heaven Can Wait, réalisé par Keith Schofield, un vrai petit bijou. Oui, car le réalisateur c'est amusé à enchaîner plan absurde sur plan ubuesque. Une photographie ultra soignée qui fait que c'est un réel plaisir de re-mâter pour capter des détails manqués dans ces plans si riches.


2010, pour le coup la chanson que je vais évoqué est exceptionnelle. Fort d'un premier second album (Alegranza!) en 2008 dont la chronique fleurissait déjà dans de nombreux webzines, c'est de El Guincho dont il s'agit. Bombay, clip réalisé par Nicolas Mendez, une perle. Même schéma que celui où figure la fille à Lucien. Mais en beaucoup plus sexy pas pour me déplaire. Et toujours cette cohérence interne entre chaque plan. J'en profite pour ajouter que Pop Negro (2010) vend du rêve, c'est dit.

2011, qu'elle est cool cette chanson. Battles revient avec un second album qui passe avec succès le cap du... second album. Je vais pas m'étendre sur le départ de Tyondai Braxton car j'en ai pas envie. Ice Cream, clip réalisé, tiens donc par derechef Nicolas Mendez. Toujours foutrement hipster et sexy pas pour me déplaire je me répète. Moins délirant que les clips précédent, on sent tout de même qu'il y a une certaine recherche de l'absurde. Et c'est ce truc commun aux trois clips cités qui me fascine.

Appel à témoin : des clips dans le même genre? Je suis preneur!

Aucun commentaire: