vendredi 27 décembre 2019

TOP (c) 2019 : Musique


1. Lefkes - La Femme approximative
2. Orouni - Partitions
3. Blair Coron - On The Nature Of Things
4. Billie Eilish - when we all fall asleep, where do we go
5. (Sandy) Alex G - House of Sugar
6. Simili Gum - Enfin Repos
7. Mount eerie - Lost wisdom, pt. 2
8. 100 gecs - 1000 gecs
9. La Dispute - Panorama
10. O - Olivier Marguerit – À TERRE !
11. Battles - Juice B Crypts
12. Trip for Léon - Pepertual Waves
13. Altin Gün - Gece
14. Clairo - Immunity
15. Sandro Perri - Soft Landing

Rattrapages

1. Loma - Loma (2018)
2. Penguin Cafe Orchestra - Signs of Life (1987)
3. Julie Doiron - I Can Wonder What You Did With Your Day (2009)
4. Mitski - Be The Cowboy (2018)
5. Cloud Nothings - Last Building Burning (2018)

Concerts

1.
 La Colonie de Vacances - 12 septembre @ Le 104, Paris
2. The Mauskovic Dance Band - 2 juin @ We Love Green, Paris
3. The Libertines - 27 octobre @ L'Olympia, Paris
4. Bill Callahan - 5 octobre @ La Cigale, Paris
5. Manifeste Contre Big Mother (Alain Damasio, Yan Péchin), La Périphérie vue par la science fiction (Alain Damasio, La Volte, Yan Péchin) - 16 février @ Théâtre du Rond Point, Paris
6. Altin Gün - 16 août @ Route du Rock, Saint-Malo
7. Melanie de Biaiso - 17 janvier @ La Seine Musicale, Ile Seguin
8. Jónsi, Alex Somers et Paul Corley "Liminal Soundbath" - 7 juillet @ Cité de la musique, Paris
9. Anne Sylvestre - 22 septembre @ La Cigale, Paris
10. Hot Chip - 16 août @ Route du Rock, Saint-Malo
11. Flavien Berger - 2 juin @ We Love Green, Paris
12. Flotation Toy Warning - 29 mai @ Petit Bain, Paris
13. Pantha du Prince - 5 juillet @ Cité de la musique, Paris
14. Bonobo DJ - 2 juin @ We Love Green, Paris
15. Carla Dal Forno, Midori Takada - 25 novembre @ Carré Bellefeuille, Paris

jeudi 26 décembre 2019

TOP (c) 2019 : Cinéma


1. La Favorite (Yórgos Lánthimos)
2. Parasite (Bong Joon-ho)
3. Midsommar (Ari Aster)
4. Joker (Todd Phillips)
5. La Fameuse Invasion des Ours en Sicile (Lorenzo Mattotti)
6. Green Book : Sur les routes du sud (Peter Farrelly)
7. Klaus (Sergio Pablos)
8. Sorry We Missed You (Ken Loach)
9. FYRE : Le meilleur festival qui n'a jamais eu lieu (Chris Smith)
10. Us (Jordan Peele)

Rattrapages

1. Climax (Gaspar Noé, 2018)
2. La Grande excursion de Koro (Hayao Miyazaki, 2002)
3. Synecdoche, New York (Charlie Kaufman, 2008)
4. Roma (Alfonso Cuarón, 2018)
5. Des lucioles aux couleurs de l'arc-en-ciel : Les vacances d'été éternelles (Konosuke Uda, 2012)
6. Lady Chatterley (Pascale Ferran, 2006)
7. Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy, 1967)
8. Burning (Lee Chang-Dong, 2018)
9. Bohemian Rhapsody (Bryan Singer, 2018)
10. Les Figures de l'ombre (Theodore Melfi, 2017)
11. Porco Rosso (Hayao Miyazaki, 1992)
12. Citizen Kane (Orson Welles, 1941)
13. Why Don't You Play in Hell? (Sion Sono, 2013)
14. Dark Crystal (Jim Henson, 1982)
15. The House That Jack Built (Lars von Trier, 2018)

Séries

1. Chernobyl (Craig Mazin, 2019)
2. Dark Crystal : Le Temps de la résistance (Jeffrey Addiss, 2019)
3. Dark (Baran bo Odar, 2017-9) : Saison 1 et 2
4. Years and Years (Russell T. Davies, 2019)
5. Game of Thrones (David Benioff, 2019) : Saison 8
6. Black Mirror (Charlie Brooker, 2019) : Saison 5
7. La Casa de Papel : Saison 3 (Alex Pina, 2019)
8. Stranger Things : Saison 3 (Matt Duffer, 2019)
9. The Boys (Eric Kripke, 2019)
10. You (Sera Gamble, 2018)
11. Love, Death and Robots (Tim Miller, 2019)
12. Mytho (Fabrice Gobert, 2019)
13. Orphan Black (John Fawcett, 2013-4) : Saison 1 et 2
14. Barry (Bill Hader, 2019) : Saison 2
15. Marianne (Samuel Bodin, 2019)

Envies (2019) : Les Hirondelles de Kaboul (Zabou Breitman, 2019), Ne coupez pas ! (Shin'ichirô Ueda, 2019), Un grand voyage vers la nuit (Bi Gan, 2019), Rick et Morty (en cours ; Dan Harmon, 2019-20) : Saison 4, Une vie cachée (Terrence Malick, 2019), The Mandalorian (en cours ; Jon Favreau, 2019)

mercredi 25 décembre 2019

TOP (c) 2019 : Lecture


1. Les Furtifs (Alain Damasio)
2. Nymphéas noirs (Didier Cassegrain)
3. Mécanique céleste (Merwan Chabane)
4. Les sept mariages d'Edgar et Ludmilla (Jean-Christophe Rufin)
5. L'Escadre frêle - La Horde du Contrevent, tome 2 (Éric Henninot)

Rattrapages (livre)

1. L'idole (Robert Merle, 2010)
2. Scherbius (et moi) (Antoine Bello, 2018)
3. Gabriële (Claire Berest et Anne Berest, 2017)
4. La Huitième Couleur (Terry Pratchett, 1983)
5. Eloge de l'esquive (Olivier Guez, 2014)
6. Je suis vivant et vous êtes morts (Emmanuel Carrère, 1998)
7. La baleine dans tous ses états (François Garde, 2015)
8. Le Petit Livre des couleurs -  Le Roi tué par un cochon (Michel Pastoureau, 2005/15)
9. L'Île (Robert Merle, 1962)
10. Thérèse Desqueyroux (François Mauriac, 1927)

Rattrapages (bd)

1. RanXerox (Tanino Liberatore, 1981-96)
2. La Déconfiture, tome 1 et 2 (Pascal Rabaté, 2016-8)
3. Le Sculpteur (Scott McCloud, 2015)
4. Le Tour des Géants (Nicolas Debon, 2009)
5. Idées noires, intégrale (André Franquin, 2001)
6. Voyage aux îles de la désolation - Terres australes, tome 1 (Emmanuel Lepage, 2011)
7. Un ver dans le fruit (Pascal Rabaté, 1997)
8. Le Singe de Hartlepool (Jérémie Moreau, 2012)
9. Labyrinthes - Feux (Lorenzo Mattotti, 1986/88)
10. La Vie de Bouddha, tome 1-6 (Osamu Tezuka, 1997)
11. Un monde un peu meilleur - Les Nouvelles Aventures de Lapinot, tome 1 (Lewis Trondheim, 2017)
12. Les pieds dedans (Pascal Rabaté, 1997)
13. Culottés : tome 1 et 2 (Pénélope Bagieu, 2016-17)
14. Les voyages d'Anna (Emmanuel Lepage, 2005)
15. Chroniques d'Iblard : Le pays des laputas (Naohisa Inoue, 2008)

Envies (2019) : À la ligne (Joseph Ponthus), Rien n'est noir (Claire Berest), Les Indes fourbes (Juanjo Guarnido)

mardi 24 décembre 2019

TOP (c) 2019 : Expo/Spectacle/Théâtre


1. Musee Ghibli, Mitaka, Japon
2. Le japon (Tokyo/Kamakura/Hakone/Kyoto/Nara/Osaka/Himeji)
3. Edmond @ Théâtre du Palais Royale, Paris
4. Fendre l'air @ Musée du quai Branly, Paris
5. Toyland (Illucity) @ La Villette, Paris
6. Sintra (Quinta da Regaleira, Palacio de Pena, Castelo dos Mouros)
7. Palais Jacques Coeur, Bourges
8. Paris Face Cachée : De la VO à la VF
9. Les Pommes Tapées du Val de Loire, Turquant
10. Château d'Angers (La Tapisserie de l'Apocalypse)
11. Paris Face Cachée : La nature aux 4 sens, Musée de la chasse (et de la nature)
12. Cité internationale de la tapisserie, Aubusson
13. Bouddha, La légende dorée, Musée Guimet, Paris
14. Ervart - Ou les derniers jours de Frédéric Nietzsche @ Théâtre du Rond Point, Paris
15. Paris Face Cachée : La Comtesse du Kentucky

lundi 23 décembre 2019

TOP (c) 2019 : Jeux-vidéo


1. Ghost Giant (Zoink Games)
2. Outer Wilds (Mobius Digital)
3. Luigi Mansion 3 (Next Level Games)
4. Baba Is You (Hempuli)
5. Untitled Goose Game (House House)
6. Pikuniku (Arnaud De Bock)
7. Magic : The Gathering Arena (Wizards of the Coast)
8. Pilgrims (Amanita Design)
9. Kids (Playables LLC)
10. Sky : Children of the Light (thatgamecompany)
Bonus : AI Dungeon 2

Rattrapages

1. A Fisherman's Tale (Innerspace VR, 2018)
2. Déraciné (From Software Inc., 2018)
3. Minit (Jukio Kallio, 2018)
4. Forgotton Anne (ThroughLine Games, 2018)
5. Return of the Obra Dinn (Lucas Pope, 2018)

Envies (2019) : Death Stranding (en cours ; Kojima Productions), Life is Strange 2 (Dontnod Entertainment)

vendredi 1 novembre 2019

Bilan Cul. Octobre 2019


Jeu-vidéo
Forgotten Anne (ThroughLine Games, 2018)
Plébiscité à l'Indicade 2018,  la magnifique direction artistique tout en dessin animée m'a donné envie de me perdre dans ce Forgotten Anne. Point négatif : la mécanique de jeux est basique, les énigmes beaucoup trop simples et répétitives. Point positif : le scénario quant à lui tient en haleine ; l'univers rappelant la fusion entre un Ghost Trick et le Professeur Layton.

Outer Wilds (Mobius Digital, 2019)
Ce jeu m'a fait passer par de multiples états. Je me suis d'abord ennuyé : l'exploration de Atrebois est correcte sans être la folie. La maniabilité du vaisseau laisse à désirer au premier abord promettant une expérience de jeu fatigante. Les interactions avec les PNJ ne émerveillent pas plus que ça. Puis vient les premières découvertes, cycle de 22min en 22 min, mon carnet de voyage s’étoffe. Un monde dans un monde dans un monde s'ouvre à moi. Un univers façon Mario Galaxy ayant le mérite d'être à taille humaine quand un No Man Sky provoque un désintérêt froid malgré la performance technique. Les enjeux se dessinent petit à petit poussant mon envie de savoir de manière de plus en plus frénétique. Quand je crachais sur le fait de ne pas avoir 3h de suite à consacrer à Marjora's Mask, j’enchaîne ici les parties jusqu'à l’écœurement. Dégoût qui coïncide avec la compréhension de la mise en abyme entre la quête de la civilisation que j'apprends à comprendre et ma propre quête de joueur. Enfin, dépit pour cette quête de vérité qui mène cette civilisation à provoquer son propre effondrement.

Série
The Boys (Eric Kripke, 2019)
Je suis pas un fou fou des super héros. De base, l'évocation de DC Comics ou de Marvel font perler spontanément des sueurs froides dans mon dos. Ici, je me suis laissé prendre au jeu car les gentils sont pas si gentils et les méchants ehhh sont les gentils !

Orphan Black (John Fawcett, 2013) : Saison 1
Les performances d'actrice de Tatiana Maslany sont assez rigolotes à voir !


Mytho (Anne Berest, 2019)
C'est la fille du livre Gabriële (2017) qui réalise la série. Et dedans y a Marina Hands qui est entre autre Lady Chatterley !

Livre
Les sept mariages d'Edgar et Ludmilla (Jean-Christophe Rufin, 2019)
J'avais commencé Le Suspendu de Conakry (2018) acheté dans un Relay à la gare de Saumur. Je l'ai finalement abandonné car malgré que l'écriture de Rufin soit au rendez-vous, le fond était absent. Une lecture vide où j'étais pas sûr d'en tirer quoi que ce soit. Les sept mariages d'Edgar et Ludmilla partage un peu cette tare mais le divertissement est meilleur : on voyage c'est déjà pas mal ! On attend toujours un nouvel Abyssin, Rouge Brésil ou Le Grand Coeur.

Théâtre
/

Bande dessinée
L'Escadre frêle - La Horde du Contrevent, tome 2 (Éric Henninot, 2019)
Ce nouveau tome m'a pris par surprise. Je découvre sa sortie la veille pour le lendemain. Toujours content de retrouver l'univers de Damasio. Malheureusement, le combat Erg/Silène prête peu à une image statique que de ce que j'en vois j'en ai rien compris.

Idées noires (Franquin, 2001)
Le mec, ça a pas l'air d'aller.

Exposition
Bouddha, la légende dorée : l'Exposition, Musée Guimet, Paris
Je connais un peu le bonhomme grâce à Tezuka. Du coup, je suis pas complètement perdu dans la chronologie des aventures de notre cher Siddhattha.

Concert
Bill Callahan - 5 octobre @ La Cigale, Paris
Smog est un mec où rien ne dépasse. C'était pareil pour son concert. Content de voir enfin le crooner loner !

The Libertines - 27 octobre @ L'Olympia, Paris
Je vais à tellement de concerts que je me souviens plus trop de tout. Ouf qu'il y a la liste à la con. Et Raphaël pour me rappeler que oui j'ai déjà vu The Libertines à Rock en Seine je ne sais plus trop quand. Et bah je ne regrette pas d'avoir oublié car malgré la place assise à l'avant avant dernier rang à Olympia, c'était un bon concert d'anthologie pour un groupe d'anthologie. Les deux enfants terribles du rock british ne voulaient d'ailleurs plus s'arrêter.

Cinéma
La Fameuse Invasion des Ours en Sicile (Lorenzo Mattotti, 2019)
Le livre de Dino Buzzati fut l'une de mes toutes premières lectures de ma vie.


Musique
/

mercredi 2 octobre 2019

Bilan Cul. Septembre 2019


Jeu-vidéo
Untitled Goose Game (House House, 2019)
J'ai attendu ce jeu toute ma vie. Le studio australien a tapé dans le mille : incarner une oie, blanche, déplacer des trucs for no reason, cacarder, cagnarder, criailler, glousser, siffler (honk honk) depuis un simple bouton, je n'aurais jamais rêvé mieux. Bon en soit le jeu est pas le jeu de l'année. Il y a une certaine fraîcheur qui se dégage des différents tableaux où l'on vient semer la pagaille. Les différents protagonistes sont bien patients (sauf la vendeuse avec son putain de balai). Une bonne tranche d'amusement et de gentille méchanceté. C'est beau une oie.

Série
Years and years (Russell T. Davies, 2019)
La série est un patchwork de black mirror à courte échéance. On suit la famille Lyons dont les différents membres sont tous plus hétéroclites les uns que les autres (noir, handicapé, homo, émigré, banquier, etc) . Tout va mal et de mal en pis. Sauf peut-être Señor, un ersatz d'Alexa qui arrive à cimenter la famille autour de la grand mère. Les bouleversements sont nombreux ; on a jamais été aussi proche de minuit pour la doomsday clock. Mais il y a de l'espoir si chacun vient à s'éveiller et se dresser contre ce système aveugle conduit par les autocrates et autres bonimenteurs !

Marianne (Samuel Bodin, 2019)
C'est une série Netflic qui fait peur mais pas trop ! J'aime bien les pages qui se tournent. Et c'est à peu près tout.

Livre
Scherbius (et moi) (Antoine Bello, 2018)
Je retrouve mon cher Antoine Bello ! Et il a la verve en ébullition. L'imagination qui déborde. Le concept du (des) livres(s), en soit, prête à fabuler puissance un milliard. Si la trilogie des falsificateurs est imaginative, Scherbius raconte mille romans. Quelle créativité, Scherbius est une machine à fables. Scherbius est protéiforme : dissocié, imposteur, arnaqueur ; le diagnostique se meut de volumes en volumes. Scherbius est une ode aux histoires : peut-importe qu'elles soient vraies ou fausses, l'important c'est l'histoire.

Théâtre
/

Bande dessinée
Le Sculpteur (Scott McCloud, 2015)
Ce sculpteur est une oeuvre jusqu'au-boutiste. Le pacte faustien que scelle le protagoniste principal lui confère pour un temps limité la capacité à exercer son art sans embarras. Top chrono pour se faire un nom quand on a cinquante mille homonymes. Avoir la reconnaissance des pairs, des êtres chères, de soi même ? Qu'est-ce que la réussite ? Qu'est-ce qui est important ? Etre vu, être aimé et par qui ? Ce pavé est beau et éprouvant ; l'urgence du temps qui passe est terrifiante. Une lutte contre soi et les secondes pour accéder par tous les moyens à l'immortalité.

Exposition
Prince·sse·s des villes, Palais de Tokyo, Paris
Le Palais de Tokyo c'est souvent rigolo mais la pas trop. C'était assez caca. Même le nom de l'expo brûle les yeux en incluant de l'écriture inclusive. Y a toujours à boire et à manger : le Willy échoué de Biquini Wax EPS vaut cependant le détour.

Concert
La Colonie de Vacances - 12 septembre @ Le 104, Paris
C'est pas que les bonhommes tournent pas partout en France ; jamais trouvé l'opportunité d'aller les voir. L'occasion est là au 104, je saute et me fait ma place dans la quadriphonie de Papier Tigre, Electric Electric, Marvin et Pneu. Bouchons d'oreilles et chaussures de sport car ça décrasse sa mère. Le pogo vient du centre et s'étend de façon concentrique suite au gros pavé jeté dans la mare. Je fais le tour de moi-même, je fais le boogie-woogie et je vais en avant. Le son est partout. Next move : Animal Hospital Ensemble !

Anne Sylvestre - 22 septembre @ La Cigale, Paris
En 2015, je me précipite au Carré Bellefeuille. C'est peut-être la dernière fois qu'on peut la voir sur scène. On est en 2019, je me précipite à La Cigale. C'est peut-être la dernière fois qu'on peut la voir sur scène. Apparemment tout va bien, je prends rdv pour 2023.  Bon, elle se rappelait plus de toutes les paroles, elle a confondu des couplets, même avec ses fiches pense-bête, et même qu'elle a perdu une fiche pense-bête. Il en reste que ses textes sont toujours aussi drôles, graves, humains et tendre. Elle est rigolote. Elle n'a pas joué ma préférée : Lazare et Cécile. Sorcière !

Cinéma
Why Don't You Play in Hell? (Sion Sono, 2013)
C'est clairement japonais ! Ils sont tous plus excités les uns que les autres. Et c'est surtout n'importe quoi !

Citizen Kane (Orson Welles, 1941)
La photographie est bien !


Musique
(Sandy) Alex G - House of Sugar (2019)
J'aime bien cet album.